Actualité publiée le 8/10/2020

ONE TECH : SOYONS UNIS, FORTS & DÉTERMINÉS !

C’est dans un scénario inhabituel que Patrick Pouyanné a fait part de son tout nouveau projet ONE TECH. En effet, un jour avant sa communication à l’ensemble des salariés par vidéo interposée, il a réuni un représentant de chacune des 7 Organisations Syndicales (Représentatives ou non) pour les prévenir de cette annonce.

Dans sa vidéo le PDG a déclaré vouloir dans une démarche qu’il qualifie « d’originale » associer les partenaires sociaux et les salariés à l’élaboration du projet. La Direction souhaite travailler avec les 7 organisations syndicales (représentatives ou pas) en amont des Instances Représentatives du Personnel qui se tiendront au premier trimestre. Seule la CFDT et la CGT se sont opposées à cette méthode qui est un mélange des genres et qui ôte toute légitimité aux élus des Instances Représentatives du Personnel.

Les orientations de la Direction s’assimilent à un accompagnement des Organisations Syndicales dans un dialogue social hybride équivalent à un conseil d’entreprise.

ONE TECH QUÈSACO !?



L’idée du COMEX serait de regrouper dans une même entité la R&D et les équipes techniques du Groupe.
Le passage d’un groupe pétrolier à un groupe multi-énergies nécessite une évolution de nos métiers.
Patrick Pouyanné a déclaré compter sur les compétences actuelles des salariés et aussi attirer de nouveaux talents afin de répondre aux futurs besoins.
La CFDT retiendra de cette annonce ONE TECH une volonté de donner plus de crédibilité à cette ambition de transformation stratégique du Groupe. Et qui dit transformation du Groupe, dit transformation sociale.

3400 techniciens et ingénieurs du groupe en Europe seraient concernés



D’après les annonces, pas d’impact sur les effectifs, mais lorsque l’on regroupe des activités chez Total, 1+1 ne font pas toujours 2 !
La CFDT restera vigilante !

Au-delà de ce sujet, le message de la Direction est brouillé par des rumeurs de plan de départ anticipé au périmètre des sièges sociaux. En effet, si certains salariés souhaitaient voir se réaliser cette rumeur, il faudrait que les Organisations Syndicales supplient la Direction. Cette dernière en rajoute une couche sur la finalité, en disant que chaque départ anticipé ne sera pas remplacé.

La CFDT tient à rassurer les salariés. La CFDT ne connaît que la négociation collective avec les Organisations Syndicales Représentatives et

aujourd’hui rien n’est sur la table !



Face à cette annonce, on peut adopter une réaction binaire. Soit on est pour et on accompagne la Direction dans son projet soit on s’oppose en générant du conflictuel et avec quel résultat ?

La CFDT propose une troisième voie, celle de la négociation collective qui protège les salariés et qui offre de nouveaux droits dans des accords négociés et signés.


Pour cela, la CFDT invite les 3400 salariés directement concernés par le projet ONE TECH à nous faire remonter leur questionnement. Soyons unis, forts et déterminés dans la force de proposition.

La CFDT vous donne la parole !

Contact@totalcfdt.com