Actualité publiée le 15/12/2020

DÉPARTS VOLONTAIRES chez Total

Suis-je éligible !? Et quelles conditions de travail pour ceux qui resteront !?
À l’issue de la deuxième réunion négociation, même si les critères d’éligibilités ne sont pas encore finalisés et peuvent être améliorés, les salariés peuvent déjà avoir un aperçu du dispositif qui se dessine.

Les propositions de la Direction :


• La demande CFDT de remplacement des postes en mission structurelle sur les sites opérationnels a été acceptée
• Une dispense d’activité d’une durée de trois années,
• la possibilité de rachat de trimestres jusqu’à 12 trimestres (limite légale) avec participation de 50% de l’employeur,
• L’indemnité de départ pour mesure d’âge est échelonnée de 8 à 15,83 mois de salaire maximum atteint pour 50 ans d’ancienneté.

Si l’on peut noter des avancées, elles ne suffisent pas à mettre la CFDT dans une logique de signature. La CFDT attend une meilleure prise en compte de ses revendications sur les conditions de départs mais aussi les conséquences que pourraient avoir ces départs sur l’organisation du travail. Cela va de pair et il ne serait pas responsable pour notre Organisation Syndicale de ne pas s’occuper aussi des salariés qui feront fonctionner l’entreprise demain. Il va falloir rassurer les salariés sur les futures organisations et les perspectives d’évolution. La transformation de Total en un groupe multi-énergies passera forcément par les hommes et les femmes qui apporteront leurs compétences et aussi leurs motivations. La Direction a un devoir de résultat dans la gestion et la transmission du savoir-faire. Cette inquiétude des représentants du personnel est légitime, il faudra apporter une réponse claire.

Rappel des revendications CFDT :


• Respect du cadrage Emploi (Courrier N. SHAH). Dans la négociation, la Direction considère que tous les établissements du SSC sont des sièges sociaux !? il va falloir très vite clarifier cette position qui est un point bloquant pour la CFDT.

• Une indemnité de départ minimum de 13 mois dès 10 ans d’ancienneté et progressive jusqu’à 24 mois pour 50 ans d’ancienneté abondé de 36 000 € (montant maxi de la participation employeur au rachat de trimestres).

• Déplacer la date d’éligibilité, aujourd’hui prévue au 1er Janvier, au 31 décembre 2021. Le calendrier proposé par la Direction prévoit les premiers départs en juillet 2021, les salariés éligibles dès janvier 2021 perdraient le bénéfice de 6 mois de DA.

• Élargir la période d’adhésion au plan de Février au 30 Juin 2021

• Rémunération mensuelle pendant le DA porté à un taux de 80%.

Il reste du temps de négociation et la CFDT y consacrera toute l’Énergie collective à sécuriser au maximum les futures organisations de travail. Aujourd’hui l’érosion lente et insidieuse des effectifs pousse la CFDT à faire le maximum pour obtenir des garanties contractuelles par un accord structurant le périmètre futur.

contact@totalcfdt.com