Actualité publiée le 1/02/2021

Départs Volontaires : 1400 personnes concernées & 900 embauches possibles !

En respectant les propos de Patrick Pouyanné tenus dans les médias (Cf. vidéo CFDT TOTAL Yammer), la Direction met un terme à toute polémique sur le volet des embauches. La limite maximum de départs non remplacés est bien fixée à 500 sur un effectif de 15000 salariés.

Cela correspond à un ratio embauches/départs de 64 % dans l’hypothèse d’une adhésion à 100% des salariés éligibles au dispositif. La CFDT obtient également la requalification en sites opérationnels des Directions Régionales de Nantes, Rouen et Lyon qui ne seront plus considérées comme sièges. La mise en place d’une commission de suivi doit permettre aux futurs signataires de disposer d’un véritable outil pour la mise en œuvre de l’accord.

Le projet T-3 en chiffres et projets externes avec un taux de 100% d’adhésion :



Les propositions CFDT pour aboutir à un accord …


En l’état de la négociation le projet proposé reste discriminant concernant le traitement des salariés avec 2 dates d’éligibilité différentes soit le 1er juillet 2021 sans rachat de trimestre, soit le 1er avril 2022 avec rachat de trimestres.
La CFDT propose de repousser la date d’éligibilité pour tous au 31 décembre 2021, afin de rester dans une logique plus équilibrée qui correspond à un véritable T-3 sur une année civile complète.
La mesure additionnelle sous la forme d’un supplément à l’indemnité de RCC doit être également attribuée aux salariés bénéficiant d’un congé de mobilité.

Si la CFDT était entendue sur ces derniers points, elle pourrait entrer
dans une logique de signature.

La CFDT, l’a dit, le répète : « Il y a ceux qui partent, il y a ceux qu’on embauche et il y a ceux qui restent ! » La CFDT veillera à ce que l’accord dans sa version finale soit équilibré.

Vendredi 5 février 2021 : la dernière !?



Vous souhaitez un contact CFDT pour votre situation ? n’hésitez pas !

Contact@totalcfdt.com