Actualité publiée le 30/09/2020

88% des salariés plébiscitent le télétravail!

Vous êtes nombreux à avoir répondu à l’enquête CFDT. Nous vous en remercions ! La première conclusion de cette enquête est que l’expérience télétravail due à la crise sanitaire a complètement changé notre vision du télétravail, du travail... D’ailleurs tous les sociologues sont d’accord pour dire qu’il sera difficile de revenir en arrière…

Cette rentrée 2020 se présente avec beaucoup de questionnements, d’inquiétudes voire d’angoisses pour bon nombre de salariés.

L’ampleur de la crise sanitaire et la complexité de ce qu’elle engendre sur les conditions de travail et d’emploi impose d’être attentif à l’expérience. Beaucoup de messages concernent une recrudescence de l’épidémie, des zones géographiques en tension et face à cela la nécessité d’organiser le travail.

Les différents retours de nos collègues :
« Tout le monde revient au bureau, les transports bondés, la restauration, les contraintes liées au port du masque durant toute la journée, la difficulté à respecter continuellement les gestes barrières dans toutes les situations », autant de problématiques à prendre en considération pour une organisation du travail plus souple et agile. Télétravail recommandé vous avez dit ?

Restitution de l’enquête de la CFDT


Avec plus de 6000 réponses, la preuve est faite qu’il s’agit d’un thème revendicatif important.
80% des répondants appartiennent à des entreprises de plus de 3000 salariés dont TOTAL.

Le télétravail relève d’un accord en vigueur chez TOTAL. Depuis septembre il y a recrudescence de situations de non-respect de l’accord. C’est illégal !


Toujours selon l’enquête, 88% des salariés en télétravail pendant le confinement souhaitent poursuivre l’expérience télétravail mais à temps partiel (jusqu’à 3 jours par semaine)

Cette enquête vient confirmer que le télétravail et plus largement les questions d’organisation du travail sont au cœur des préoccupations et des attentes des salariés.

Pour la CFDT, Il est grand temps d’ouvrir les discussions et que cessent certains arrangements en catimini dans certains services. La CFDT prône la transparence dans l’intérêt général.

La CFDT a déjà conclu dans de nombreuses entreprises françaises des aménagements temporaires qui rendent l’organisation du travail plus souple et acceptable pour la majorité des salariés. Pourquoi pas chez TOTAL ?

La CFDT TOTAL demande un engagement clair, transparent et juste, qui tient compte de la réalité de la situation !